Matchs
du soir
Matchs
du soir
ORL98
WAS105
CLE90
NYK95
MIN97
DET91
DAL120
UTH102
LAC46
OKC41
Histoire News

Ça s’est passé un 9 novembre : le match qui ne voulait pas en finir

Cinq prolongations et 155 points. C’est ce qu’il a fallu aux Milwaukee Bucks pour battre les Seattle SuperSonics le 9 novembre 1989. Le match le plus long de l’histoire de la NBA après l’adoption de l’horloge des 24 secondes.

Les statistiques de cette rencontre sont forcément hallucinantes. Milwaukee a pris 111 tirs et leurs adversaires ont dégainé 117 fois. Les deux équipes ont pris un total de 109 lancers francs. Côté Sonics, Dale Ellis a joué 69 minutes, un record sur un match. L’occasion pour lui de marquer 53 points. Un effort pas récompensé.

À la fin du temps réglementaire, les deux équipes se sont retrouvées à égalité 103 partout. Elles se sont ensuite neutralisées à 110, 120, 127 et 138 points après les quatre premières périodes supplémentaires.

Cela aurait pu être pire

La délivrance, les acteurs de ce match la doivent à Tony Brown, qui a marqué le trois point décisif à un peu plus d’une minute de la fin de la cinquième prolongation. Ouf !

Les spectateurs en ont eu pour leur argent. Et ceux qui ont trouvé le temps long peuvent se dire qu’ils ont eu de la chance. Avant la mise en place de l’horloge des 24 secondes, le match le plus long de la ligue a opposé les Indianapolis Olympians aux Rochester Royals. Une véritable bataille rangée de six prolongations remportée par les Olympians sur le score de 75 à 73 !

LA BOX SCORE

Basket USA

A voir aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles  |  85 commentaires Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>