Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
BRO
ATL21:30
OKC
MIN1:00
LAL
NOR3:30
News

France – Biélorussie : une victoire qui fait du bien au moral

Après deux revers qui ont mis les Bleus dans la panade, la rencontre face à la Biélorussie, un adversaire plus modeste, a permis à l’Equipe de France de reprendre des couleurs puisqu’elle s’impose sans problème (84-64). Sans solutionner tous les problèmes, cette victoire aura au moins le mérite de redonner confiance à nos joueurs avant la revanche contre l’Espagne dimanche à Bercy.

Tony Parker retrouve ses jambes… et ses moves

Tony Parker continue de retrouver son rythme et avec ses 17 points et 12 passes, il a réendossé son costard de leader de cette équipe. Il a été le catalyseur des Bleus en multipliant ses agressions vers le cercle, nous gratifiant notamment de ses mouvements en toupie estampillés.

Avec seulement 9 joueurs en tenue (Turiaf a rejoint Diaw et Batum sur la liste des forfaits), Collet a pu procéder à une nouvelle revue d’effectif, s’autorisant de nombreux changements durant le match.

Et les joueurs de bout de banc ont effectivement eu leur moment de gloire avec notamment Fabien Causeur qui avait été si malheureux sur les précédents matchs. L’ancien choletais et néo-basque s’est régalé de 14 points dont une série fatale de trois tirs primés de rang. Ludovic Vaty a également profité de ses minutes sur le parquet de Liévin pour rentabiliser sa présence : 11 points et 9 rebonds !

Séraphin au dunk, Causeur en pistolero

Menant de 5 longueurs après le premier quart (20-15) puis de 8 à la pause (39-31), les Bleus ont pris un 7-0 d’entrée au retour des vestiaires. Et cette claque les a réveillé pour de bon puisque la suite a été entièrement à l’avantage de la troupe de Collet qui a infligé un 22-9 sur le reste du troisième quart.

Kevin Séraphin (16 points) enchaîne deux dunks ultra-puissants, Causeur enfile ses perles au-delà de l’arc, De Colo (13 points) finit le travail en beauté sur ses terres et l’Edf renoue avec le succès après deux défaites au goût amer.

Le Yak en 4 : option validée !

Sans tomber dans le triomphalisme, les points positifs sont nombreux. D’abord, il y a le retour en forme de TP. Ensuite, la belle répartition à la marque qui atteste d’une belle volonté altruiste de partager la gonfle ; et finalement, on soulignera l’investissement des ailiers dans la bataille du rebond. Flo Piétrus pointe à 7 comme Yak Diawara alors que Gélabale en gobe 5 : il faudra rééditer ce type de performance dans les gros matchs à venir.

Le score final est donc de 84-64 et si les précédents matchs de préparation ont enseigné l’humilité (face à l’Espagne) et le sérieux défensif (face à la Belgique), celui-là a certainement permis au staff de l’Edf d’affiner ses options. Et le positionnement de Diawara en poste 4 lorsque Collet a fait dans le small ball a été très positif.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *