Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
ATL
DET1:30
BRO
NYK1:30
CLE
LAL2:00
MIN
SAC2:00
GSW
DAL4:30
News Résumé

France – Belgique : la sonnette d’alarme

Une défaite contre l’Espagne, ça passe. C’était à Madrid, on est en prépa. Les motifs sont multiples.

Contre la Belgique, à domicile au Sportica, par contre, ça fait déjà davantage grincer les dents.

Pourtant, sur un score de départementale (63-57), les Bleus ont dû baisser pavillon contre de vaillants Belges, bien emmenés par Jonathan Tabu (10 points, 6 rebonds, 4 passes) durant tout le match, et finalement portés par Yannick Driesen en fin de match.

Une première mi-temps en faux semblant

Devant des fidèles du Nord venus en masse pour les applaudir, la France entamait la match par un 10-0, nous promettant un match avec du spectacle, de l’allant, de l’envie. Que nenni ! Les Belges sont rapidement revenus au contact (13-11), profitant à la fois de la maladresse aux lancers-francs (6/14) et des ballons perdus (5). La première période se clôt sur un piteux 18-15.

Le second quart commence mieux, et a posteriori, il sera bien le meilleur moment de la soirée pour les Bleus, puisque les hommes de Collet arrivent à se mobiliser pour remporter ces 10 minutes sur le score de 20-13. Grâce à une belle prestation de ses intérieurs, dont Séraphin à 11 unités (mais qui rate encore beaucoup de tirs supposés « faciles »), les coéquipiers de TP pointent à 35-31 à la pause. La France n’a pas convaincu mais la France est devant.

Pas de rythme, pas de jeu

Un 12-0 gifle d’emblée les français qui avaient pourtant déjà entendu la soufflante de leur coach leur asséner leurs quatre vérités (« le talent ne suffit pas » en refrain). Nos chers cousins du plat pays démontrent qu’eux aussi aiment mettre la main au panier et dans l’autre moitié de terrain, ils tiennent les Bleus à 0 points pendant 4 minutes. Résultat des vélos, les Belges prennent les devants (43-38).

Parker illumine rapidement le jeu de deux mouvements estampillés TP. Mais les sujets du Roi Baudoin ont les deux mains sur le match (58-52) et dominent outrageusement dans la bataille des rebonds (41-23). Fabien Causeur est le symbole malheureux de la dérive française avec un 0/7 qui fait mal. Le local de l’étape Nando De Colo (15 points) rentre deux bombes de loin mais la France tombe trop court.

Etre prêts pour le défi physique

Au final, Driesen porte le coup fatal avec son trois points dans le coin (63-57). La Belgique a été solide, mais elle a surtout été l’agresseur alors que nos Bleus ont courbé l’échine et ont endossé (bien) trop facilement le costume de victime. Cela donne une seconde défaite de rang pour la France qui, il faut le souligner, s’est passé des services de son capitaine Boris Diaw (problèmes d’assurance).

Dès demain, les Bleus auront l’occasion de se refaire la cerise en affrontant la Biélorussie. Ce sera à Liévin et on espère voir un tout autre visage. Des joueurs conquérants, qui vont au charbon et qui sont prêts à relever le défi physique… la base du sport de haut-niveau, en somme.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *