Matchs
du soir
Matchs
du soir
IND62
PHO78
ORL59
MIA67
CLE53
TOR53
NYK46
PHI39
HOU39
DAL35
MIN26
SAC26
MIL2
WAS2
SAS4
BRO2
UTH
NOR3h00
News

Mercato : les Grizzlies ne casseront pas leur tirelire

Eliminé au premier tour cette année par les Clippers, Memphis doit maintenant s’attaquer au prochain marché des transferts, et plus particulièrement au volet financier.

Avec 6 joueurs en fin de contrat (Darrell Arthur, Lester Hudson, O.J. Mayo, Marreese Speights, Gilbert Arenas et Hamed Haddadi), les Grizzlies vont devoir faire des choix. Car Michael Heisley, le propriétaire n’a pas l’intention de sortir la planche à billets.

Avec déjà plusieurs gros contrats comme ceux de Rudy Gay, Zach Randolph, Mike Conley et Marc Gasol, le salary cap est dans le orange, et pourrait être dépassé en cas de recrutement ou de prolongation de contrat d’un joueur majeur. Au quel cas, le club serait contraint de payer la luxury tax, et ce n’est pas la politique de la maison.

« On ne peut pas se permettre de payer la luxury cap. On doit donc prendre des décisions financières » avoue-t-il au Memphis Commercial.

Pour cela, Heisley souhaite prendre son temps pour analyser la situation et ne pas céder à la précipitation et à la déception du match 7 perdu contre les Clippers.

« On doit attendre un peu, car je ne veux pas prendre de décision sur le moment. Je ne veux pas utiliser le match 7 comme un argument pour le futur. Ce serait une erreur. On doit regarder l’ensemble de la saison, les joueurs et voir ce qui va se passer. Mais on a du talent ici. »

Un discours qui vise OJ Mayo, transparent dans le Game 7, mais qui souhaite renouveler son bail avec les Grizzlies. Free agent, il sera forcément gourmand (plus de 6 millions par an), et il n’est pas certain que Memphis casse sa tirelire pour lui.

En revanche, Heisley a renouvelé sa confiance envers Lionel Hollins, son coach. Depuis sa prise de fonction en 2008, il a amélioré le bilan des Grizzlies tous les ans.

« Par pitié, dites aux gens de Memphis de ne pas chercher un bouc émissaire car il n’y en a pas. Mon opinion n’a pas changé vis-à-vis de Hollins. Il connaît mieux le basket que quiconque. Comment lui en vouloir au regard de la manière dont il a fait jouer ces petits… C’est ridicule d’autant qu’il est le meilleur coach de l’histoire du club, avec le meilleur bilan.»

Basket USA

A voir aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles  |  52 commentaires Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>