Matchs
du soir
Matchs
du soir
BOS
CHI19h00
CHA
GSW1h00
ATL
NOR1h30
DET
MIL1h30
TOR
DAL1h30
HOU
LAC2h00
IND
ORL2h00
OKC
NYK2h00
SAS
SAC2h30
DEN
PHO3h00
POR
MEM4h00
LAL
MIN4h30
News Previews

Preview Playoffs 2012 : Los Angeles Lakers (3) – Denver (6)

C’est un classique de la conférence Ouest. En 2008, au premier tour puis en finale de conférence 2009, les Lakers avaient toujours dominé la bande à Carmelo Anthony.

Mais cette fois-ci, difficile de savoir le vrai niveau des deux équipes. Plus encore que les Lakers, les Nuggets ont fait preuve d’irrégularités (blessures, transferts…), mais la 6ème place est néanmoins méritée, pour un effectif complet et qui pratique un basket d’attaque séduisant.

Côté Lakers, l’absence justifiée de Metta World Peace pour les 6 premiers matches de la série ne change pas trop la donne. Les Lakers peuvent être autant injouables qu’ils peuvent dérouter, avec des choix étranges et des qualités instables.

Preview poste par poste en attendant le début de la série dimanche à 21h30.

Meneurs

Le grand point faible des Lakers pendant plusieurs saisons est, en partie, résolu. Résolu, car Ramon Sessions a convaincu lors des 23 matches qu’il a disputés avec les Lakers. Il apporte de la vitesse et du scoring à un poste qui en manquait cruellement. En contre partie, il n’a aucune expérience en playoffs. Il va donc jouer ses premiers matches de post-saison cette année.

Alors qu’en face, Ty Lawson n’a que 11 matches de playoffs dans les jambes, mais au moins, il connaît cette ambiance si particulière. Et en plus, il sort d’une bonne saison. Lawson est deux ans plus jeune que Session mais il a plus d’expérience. Et en playoffs, cela compte deux fois plus.

Comme sur le terrain, Lawson devrait, par sa vitesse, bousculer Session, il va peut être prendre un petit avantage dans la série. Et forcer Session a défendre, ce qui n’est pas sa première qualité.

Avantage Denver

Extérieurs

Kobe Bryant a abandonné consciemment le titre de meilleur marqueur de la ligue, pour être prêt pour ce premier tour. Il sera, comme d’habitude, motivé et il aura les jambes pour aller chercher cette qualification. Et puis, Bryant, c’est 208 matches de playoffs, des actions clutchs, des orgies offensives et un leadership inégalé dans le vestiaire des Lakers.

Arron Afflalo aura donc comme mission d’arrêter Bryant. Un poil plus petit que l’arrière des Lakers, il devra imposer un défi physique et surtout peser en attaque pour forcer le MVP 2008 à défendre, donc se fatiguer.

À l’aile, Matt Barnes devrait remplacer Metta World Peace. Mais handicapé par sa cheville sur les derniers matches de la saison, son état physique est sujet à question. Mais comme World Peace, son travail sera d’abord défensif. Il devra contenir Danilo Gallinari à l’extérieur. Et encore là, l’avantage d’expérience et de physique en playoffs est du coté des Lakers.

Avantage Lakers

Intérieurs

Les Lakers possèdent la raquette la plus complète de la ligue. Le duo Pau Gasol – Andrew Bynum propose a toutes les qualités : la taille, la puissance, la défense, l’attaque, la passe. Bref, un monstre à deux têtes, la grande force des Lakers avec Kobe. L’aspect mental est la clé pour ce duo. Si Bynum est sérieux, il sera très fort, et il emmènera Gasol avec lui. Car l’Espagnol n’a pas toujours semblé motivé cette saison. Les playoffs devraient apporter de la motivation et du sérieux à ce duo.

33 minutes, c’est le total de minutes en playoffs du duo de Denver qui va affronter une doublette double championne NBA !
Et encore, ce total appartient entièrement à Kosta Koufos, car Kenneth Faried, rookie, n’a que 46 matches NBA dans les jambes. Mais comme tout au long de la saison, cet animal physique va jouer avec intensité et envie. Il pourrait très bien aller chatouiller les deux grands de L.A. Mais sur la durée de la série, cela semble être le poste où Denver a le moins d’arme pour lutter.

Avantage Lakers

Les bancs

C’est peut être là que réside la chance de Denver. Les Nuggets ont un banc de qualité. Andre Miller, Rudy Fernandez, JaVale McGee, Al Harrington, Timofey Mozgov ou encore Corey Brewer. En clair, une vraie petite équipe qui pourrait battre le cinq majeur des Bobcats. Denver peut donc presque proposer 48 minutes de haut niveau avec 11 joueurs de qualité.

Coté Lakers, la blessure de Barnes et l’absence de World Peace vident le secteur extérieur. Pas une bonne nouvelle pour un Bryant qui va vers ses 34 ans. Mais Jordan Hill, bon depuis quelques matches, peut proposer une alternative intéressante. Mais, c’est Denver qui a le plus de cartes en main.

Avantage Denver

Les coaches

Phil Jackson n’est plus là, mais Mike Brown a un joli CV en playoffs. Une Finals et une finale de conférence. Au contraire de Cleveland, il possède un groupe expérimenté avec un leader, déjà champion, il aura donc moins de pression. Il devra garder une intensité défensive intacte dans son groupe et laisser faire les joueurs d’expérience sur le terrain. La défense étant sa spécialité, il devrait se sentir à l’aise. Mais, à Los Angeles, il aura tout de même la pression de réussir.

George Karl lui connaît encore mieux les playoffs. 172 matches, une finale en 1996 et plusieurs finales de conférence. Il possède un groupe très complet et qu’il gère très bien. Il lui faudra être inventif, voire audacieux pour empêcher les Lakers de remporter la série. Avec le banc qu’il possède, il peut changer son groupe en le gardant compétitif, un vrai luxe. Il ne faut pas passer à coté.

Égalité

La clé de la série

Le secteur intérieur. Les Lakers ont un avantage énorme de talent, d’expérience et de taille. Ils pourront dominer aux rebonds, et dans les points à l’intérieur. Si Denver ne peut pas arrêter ce duo, tout sera plus facile pour Los Angeles et notamment Bryant, qui pourrait connaître une série plus simple que prévue.

Les Statistiques

Los Angeles Lakers

Denver

Le bilan de la saison

Los Angeles : 3-1

31 décembre : Los Angeles – Denver (92-89)
1er janvier : Denver – Los Angeles (99-90)
3 février : Denver – Los Angeles (89-93)
13 avril : Los Angeles – Denver (103-97)

Verdict

Les Lakers semblent plus puissants que des Nuggets, plus complets, mais moins talentueux et surtout moins armés à l’intérieur. L’expérience est aussi du côté des Lakers, et Bryant veut laver l’affront de l’an dernier face aux Mavs. Néanmoins, l’attaque de Denver, la meilleure de la ligue, va permettre aux Lakers de se tester dès le début des playoffs. Si les Lakers défendent bien, la série ira dans leur poche très tôt. Mais tout relâchement sera puni, et dès lors la série pourrait s’avérer plus compliquée et plus longue.

Los Angeles 4-2

Calendrier

Game 1 : dimanche 29 avril à 21h30
LA Lakers – Denver

Game 2 : mardi 1er mai à 4h30
LA Lakers – Denver

Game 3 : vendredi 4 mai à 4h30
Denver – LA Lakers

Game 4 : dimanche 6 mai à 3h30
Denver – LA Lakers

Game 5 : mardi 8 mai (si nécessaire)
LA Lakers – Denver

Game 6 : jeudi 10 mai (si nécessaire)
Denver – LA Lakers

Game 7 : samedi 12 mai (si nécessaire)
LA Lakers – Denver

Votre pronostic

Pronos

  • Lakers 4-2 (33%, 696 Votes)
  • Lakers 4-1 (27%, 578 Votes)
  • Lakers 4-3 (15%, 329 Votes)
  • Nuggets 4-3 (12%, 260 Votes)
  • Nuggets 4-2 (7%, 154 Votes)
  • Lakers 4-0 (4%, 94 Votes)
  • Nuggets 4-1 (1%, 11 Votes)
  • Nuggets 4-0 (1%, 10 Votes)

Total Voters: 2 133

Loading ... Loading ...
Basket USA

A voir aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles  |  148 commentaires Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>