Médias Télévision

[reportage] Basket USA dans les coulisses de Canal NBA

C’est la grande émission NBA depuis son lancement l’an dernier. Canal NBA, diffusé sur Canal Plus Sport, le lundi soir et rediffusé le mardi à 18h. Présentée par Vincent Radureau et soutenue par deux consultants de choix que sont Jacques Monclar et George Eddy, l’émission était en direct hier soir.

Basket USA est donc allé parcourir les coulisses du show. Les couloirs, les loges, le plateau et la régie ont été visités. Pour un périple de presque 4 heures. Afin de mieux comprendre comment prend forme ce magazine.

Lundi 20 février, 19h00 à Boulogne-Billancourt.

Deux émissions sont en cours lors de notre arrivée. D’abord, le plateau d’Infosport où nous croisons notamment Eric Besnard, qui vient se faire démaquiller après avoir été à l’antenne. Puis Les Spécialistes. L’ancien commentateur lors des premières Finals de Jordan discute basket et avoue même une certaine nostalgie des années 90.

« Même avec ma carte de presse, le seul basketteur pour qui j’aurais payé ma place, c’est Michael Jordan. Il m’a fait rêver comme aucun autre basketteur. Il est le seul sportif de l’histoire à avoir réussi son come-back ».

19h15. Nous allons à la rédaction omnisports. Et c’est Vincent Radureau, seul devant un ordinateur, qui prépare l’émission. Il a encore quelques sujets à voir. Et nous propose de le revoir plus tard.

19h30. Nous prenons place sur le plateau de l’émission. Dans les couloirs, c’est Pierre Chaudesaygues, le rédacteur de l’émission, qui nous salue. Papier à la main, il attend les arrivées de deux consultants pour faire le briefing. Le décor est déjà là, avec les maillots NBA sur la table et l’arrière plan imagé. Il ne manque que les acteurs.

19h45. C’est Jacques Monclar qui arrive le premier dans les loges. Tout de noir vêtu, il s’installe dans le fauteuil et attend George Eddy pour se faire maquiller. Il vient prendre la place des consultants football qui sortent de l’émission « Les Spécialistes ». Pierre Ménès, Jacques Crevoisier et Hervé Mathoux sont les derniers à partir. Même si Hervé Mathoux revient quelques minutes plus tard pour discuter avec Jacques Monclar. Le consultant part ensuite directement dans un petit bureau, qui sert de buffet, en attendant George, un peu en retard. On y trouve des sandwichs et des fruits, ainsi que beaucoup de petits bonbons. C’est Vincent Radureau qui est le premier à venir prendre une petite collation, puis Jacques Monclar.

20h25. George arrive enfin. Comme l’émission est à l’antenne dans 32 minutes, le briefing n’attend pas et il est fait alors que les deux consultants se font maquiller. George en profite pour lâcher un mot gentil pour le site.

« Basket USA est un site vraiment bien fait ! Et lors de ma dernière interview avec vous, j’ai lu tous les commentaires, il y en avait 138 je crois ».

Pierre commence donc à énumérer les sujets de l’émission alors que les trois acteurs sont aux mains des maquilleuses. Afin de ne pas voir un des deux consultants en parler trop tôt. Il faut dire qu’avec une émission en direct et 80 minutes d’antenne, les sujets de discussion sont nombreux, 10 au total. Et dès les premiers sujets abordés, les discussions s’installent entre les deux acolytes. Avec notamment un Jacques Monclar très blagueur. C’est d’ailleurs, le thème de toute la préparation, beaucoup de bons mots, de blagues, et une ambiance très détendue.

20h45. Tout le monde se dirige vers le plateau, alors que depuis déjà 15 minutes, des essais en plateau sont effectués. Un plateau qui n’est pas uniquement utilisé pour Canal NBA et qui est donc changé et remodelé toutes les semaines. Radureau, Monclar et Eddy prennent place et Vincent commence à répéter ses lancements à l’aide de ses fiches. L’excitation est présente et il y a beaucoup de mouvement devant et derrière les caméras alors que George et Jacques continuent de discuter. Les maquilleuses arrivent pour les dernières retouches. L’assistant directeur annonce alors un compte à rebours de 10 secondes avant le direct.

20h57. Le direct démarre. À chaque sujet qui est diffusé, sa durée est communiquée au plateau afin de bien pouvoir se préparer. Donc ne jamais être pris par surprise. Tout le monde profite de ces moments-là pour boire ou se relaxer. Quelques minutes plus tard, direction la régie. Une dizaine de personnes sont présentes afin de tout gérer. Il y a un nombre impressionnant d’écrans qui eux même regorgent de petites fenêtres. Et ça parle beaucoup en régie, ça blague et ça discute aussi des sujets de l’émission. Et dans ce petit monde, on retrouve Pierre, le rédacteur en chef.

22h18. Fin du direct. L’émission se termine quelques secondes en retard, à cause d’une anecdote de George sur les escargots géants de Miami qui a fait rire toute la régie. Tout le monde revient vers le bureau qui sert de buffet mais avant, on passe par la case démaquillage. Tout s’est bien passé, même si la climatisation était très forte, et qu’un grand froid était donc présent sur le plateau comme Jacques Monclar le fera remarquer. Direction le debriefing de l’émission. Jacques Monclar va, avec son téléphone, sur le twitter de Canal NBA afin de récolter les premières réactions. Ça discute de l’émission et Pierre se félicite de la partie sur Pau Gasol qui a permis d’obtenir une jolie discussion. Tout le monde est ravie des 80 minutes d’antenne et la conversation commence.

« On a un sentiment de plénitude, nous sommes très contents. Tout s’est enchaîné de manière très fluide. Sur chaque sujet qui a été lancé, j’avais soit George, soit Jacques, qui m’ont tendu une perche », explique Vincent.

« Après chaque émission, j’ai du mal à dormir », explique George, et Jacques le reprend dans la foulée « ce qui est rare chez toi ! » (rires). « Après un commentaire de match, dans la nuit, je dors facilement car je suis fatigué. Mais cette émission, c’est comme pour un joueur, il faut être concentré. Il ne faut pas bafouiller, être concis et donner des infos nouvelles ».

« Là c’était en direct. Donc par rapport à ce qu’on a vu dans la semaine, il faut être synthétique. Souvent on fait trop long, on est des tchatcheurs, on a un coté café du commerce avec George. On n’est pas fatigué mais on a une petit souffle (de soulagement) », poursuit Jacques.

« On commence à avoir l’habitude. On sait comment ça fonctionne. La NBA nous offre beaucoup d’actualité. C’est un show permanent. On a rarement eu une émission où on s’est demandé : on va parler de quoi ce soir ? Il se passe toujours un truc et c’est la même chose avec les joueurs français. On n’a plus besoin de se forcer à parler d’eux, leurs performances font que l’on parle d’eux. On a même des Spike Lee, des Bill Clinton, des Kevin Costner pour appuyer les images de basket. Il y a aussi l’alchimie entre les deux spécialistes basket que sont George et Jacques et Vincent et moi qui sommes plus spécialistes de la télé », conclut Pierre.

22h50. Clap de fin. Tout le monde repart de son coté, avec un Jacques qui continue de discuter avec George dans le hall des studios. Il faut dire que dès ce matin, à 11h, George était en partance pour les USA avec Xavier Vaution afin de couvrir le All Star Week End.

Reportage réalisé par Jonathan Demay en exclusivité pour Basket USA

Photos : Jonathan Demay et Canal+

Basket USA

A voir aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles  |  108 commentaires Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>