Michael Beasley

Michael Beasley Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2013-14 Mia 55 15 49.9 38.9 77.2 0.6 2.6 3.1 0.7 1.7 0.4 1.0 0.4 7.9
2012-13 Pho 75 20 40.5 31.3 74.6 0.7 3.1 3.8 1.5 1.4 0.4 1.9 0.5 10.1
2011-12 Min 47 23 44.5 37.6 64.2 0.8 3.6 4.4 1.0 1.8 0.4 1.7 0.4 11.5
2010-11 Min 73 32 45.0 36.6 75.3 1.6 4.0 5.6 2.2 3.0 0.7 2.7 0.7 19.2
2009-10 Mia 78 30 45.0 27.5 80.0 1.6 4.8 6.4 1.3 2.8 1.0 1.7 0.6 14.8
2008-09 Mia 81 24 47.2 40.7 77.2 1.4 4.1 5.4 1.0 2.3 0.5 1.5 0.5 13.9

Les actualités sur Michael Beasley

Michael Beasley n’entrerait plus dans les plans du Miami Heat

Avec seulement quatre matchs à son actif en playoffs, Michael Beasley n’a pas eu le temps de s’exprimer pleinement pour son grand retour à Miami. La mauvaise nouvelle, pour lui, c’est qu’il ne devrait pas avoir droit à une troisième chance. Lire la suite »

Michael Beasley, le bonheur au travail

Malgré son infime temps de jeu, Michael Beasley se sent bien en Floride. Pour la première fois de sa carrière, l’ancien numéro 2 de la draft a passé un tour en playoffs et l’ailier savoure. Lire la suite »

Michael Beasley : « Cette saison, j’ai appris à rester dans le droit chemin »

michael beasley

Alors que la saison NBA touche à sa fin, l’heure est au bilan pour les joueurs des deux finalistes, les San Antonio Spurs et le Miami Heat. Si les stars comme LeBron James ou Tim Duncan sont évidemment sous les feux de la rampe, d’autres traversent la finale dans l’anonymat. C’est le cas de Michael Beasley qui cire le banc. Malgré une saison régulière correcte (7,9 points, 3,1 rebonds), l’ancien numéro 2 de la Draft n’est entré en jeu que trois fois pendant les playoffs. Lire la suite »

Ne sous-estimez jamais le banc d’un champion

Chris Andersen ; Rashard Lewis

C’est parfois amené jusqu’à la caricature (Etats-Unis obligent) mais les grandes équipes, celles qui gagnent les titres, sont généralement celles où une hiérarchie bien claire des positions est établie. Chez le Heat en l’occurrence, derrière le trident de All Stars, les joueurs de rôle savent pourquoi ils ont signé à Miami. Aux côtés de l’inusable Ray Allen, parfait comme 6e homme, on trouve une flopée de joueurs de devoir, satisfaits de leur rôle. La preuve, même Michael Beasley, qui ne voit que très rarement le terrain, se félicite d’avoir retrouvé la tunique du Heat.

Lire la suite »

Michael Beasley est devenu cireur de banc

Si Miami a facilement passé le cap du premier tour en dominant Charlotte (4-0), ce n’est pas grâce à Michael Beasley puisqu’il n’était même pas présent sur la feuille de match lors des quatre matches. Et ça pourrait continuer dans les tours suivants… Lire la suite »