Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
TEA
TEA2:00

Boris Diaw

Boris Diaw Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2003-04 ATL 76 25 44.7 23.1 60.2 1.5 3.0 4.5 2.4 2.5 0.8 1.7 0.5 4.5
2004-05 ATL 66 18 42.2 18.0 74.0 0.8 1.8 2.6 2.3 1.9 0.6 1.3 0.3 4.8
2005-06 PHX 81 36 52.6 26.7 73.1 2.0 4.9 6.9 6.2 3.2 0.7 2.3 1.1 13.3
2006-07 PHX 73 31 53.8 33.3 68.3 1.3 3.1 4.3 4.8 2.4 0.4 2.1 0.5 9.7
2007-08 PHX 82 28 47.7 31.7 74.4 1.2 3.4 4.6 3.9 2.0 0.7 1.9 0.5 8.8
2008-09 * All Teams 81 34 50.7 41.4 68.7 1.5 3.9 5.3 4.1 2.5 0.8 2.7 0.7 13.2
2008-09 * CHA 59 38 49.5 41.9 68.6 1.6 4.3 5.9 4.9 2.8 0.9 3.0 0.8 15.1
2008-09 * PHX 22 24 56.7 35.7 69.2 1.1 2.7 3.8 2.1 1.8 0.5 1.7 0.4 8.3
2009-10 CHA 82 35 48.3 32.0 76.9 1.6 3.6 5.2 4.0 2.7 0.7 2.2 0.7 11.3
2010-11 CHA 82 34 49.2 34.5 68.3 1.3 3.8 5.1 4.1 2.3 0.9 2.0 0.6 11.3
2011-12 * All Teams 57 25 44.4 31.3 62.9 1.2 3.7 4.9 3.6 2.2 0.6 2.0 0.4 6.4
2011-12 * CHA 37 28 41.0 26.7 63.0 1.3 4.0 5.3 4.3 1.9 0.5 2.3 0.5 7.4
2011-12 * SAN 20 20 58.8 61.5 62.5 1.2 3.1 4.3 2.4 2.7 0.7 1.4 0.3 4.7
2012-13 SAN 75 23 53.9 38.5 72.3 0.9 2.5 3.4 2.4 1.9 0.7 1.1 0.4 5.8
2013-14 SAN 79 25 52.1 40.2 73.9 0.9 3.2 4.1 2.8 1.8 0.6 1.5 0.4 9.1
2014-15 SAN 81 25 46.0 32.0 77.4 1.0 3.3 4.3 2.9 1.8 0.4 1.6 0.3 8.7
2015-16 SAN 76 18 52.7 36.2 73.7 0.8 2.3 3.1 2.3 1.3 0.3 1.3 0.3 6.4
2016-17 UTH 73 18 44.6 24.7 74.3 0.6 1.5 2.2 2.3 1.1 0.3 1.2 0.1 4.6
Total   1064 27 49.3 33.6 71.7 1.2 3.2 4.4 3.5 2.1 0.6 1.8 0.5 8.6

Les actualités sur Boris Diaw

Pas de retour en NBA pour Boris Diaw ?

Alors que son nom circulait en coulisse le soir de la trade deadline, Boris Diaw devrait terminer la saison avec Levallois. C’est ce que révèle Le Parisien qui rappelle que l’ancien intérieur des Spurs et du Jazz a deux échéances importantes en février, les rencontres des éliminatoires pour la Coupe du monde 2019 avec l’Equipe de France. Lire la suite »

Des candidats aux playoffs intéressés par Boris Diaw ?

Dans le magma encore bouillant de la trade deadline, les insiders américains continuent de lâcher certaines pépites recueillies lors de leurs échanges avec leurs fameuses sources. Et du côté de Dallas où il opère, Tim McMahon d’ESPN aurait ainsi entendu le nom de Boris Diaw. Lire la suite »

Rudy Gobert rend hommage au rôle du tandem Parker/Diaw

Si c’est Tariq Abdul-Wahad qui a ouvert la voie et permis à de nombreux Français de croire en un destin outre-Atlantique, ce sont Tony Parker et Boris Diaw qui ont transformé l’essai et inspiré toute une génération. Dans les colonnes du Boston Globe, Rudy Gobert leur rend hommage. Lire la suite »

Équipe de France : Boris Diaw entre pression, record et plaisir

Les joueurs NBA et d’Euroleague absents, c’est Boris Diaw qui représente le plus gros CV actuel de l’équipe de France (et de la compétition ?) pour les qualifications de la Coupe du monde 2019.

Cette saison, l’intérieur est revenu en France et même à 35 ans il ne semblait pas possible pour lui de ne pas continuer de porter le maillot des Bleus.
Lire la suite »

Boris Diaw : « Tant que je peux encore aider l’équipe de France, je jouerai »

Revenu en Pro A avec Levallois cet été faute de trouver un contrat en NBA, Boris Diaw va pouvoir continuer son aventure avec l’équipe de France. Si les Tricolores évoluant en NBA ne seront pas libérés pour les matches de qualifications pour la Coupe du monde 2019, en revanche, le capitaine des Bleus pourra de fait être disponible, comme il l’a confirmé dans l’émission de SFR Sport Buzzer lundi soir.

« Je peux jouer ces qualifs. Le fait d’être en France me rend qualifiable pendant les fenêtres de qualification. »

« Si on me propose un contrat jusqu’à la fin de la saison, je crois que je retournerai en NBA »

https://twitter.com/SFR_Sport/status/917495853740380162

Evasif sur son avenir avec la sélection nationale depuis l’Euro en septembre dernier, Boris Diaw n’a pas donné d’échéances précises pour la suite. Tant qu’il se sent apte à aider les Bleus, il est disposé à le faire.

« La question est de savoir à chaque fois si je prends ma retraite. Je ne sais pas si je vais faire la Coupe du monde 2019, je ne peux pas me projeter, parler de plus tard », a-t-il déclaré. « Je peux simplement dire comment je me sens à l’instant présent. Aujourd’hui je me sens bien, et je trouve que je peux encore aider donc je joue. Quand ce ne sera plus le cas, j’arrêterai. »

Boris Diaw (240 sélections) va donc continuer à contribuer et pourrait faire le plus grand bien aux Bleus durant cette campagne de qualification, à moins qu’il ne retrouve un contrat en NBA en cours de saison. Non conservé par Utah durant l’été, « Babac » dispose d’une clause dans son contrat avec les Metropolitans pour rejoindre les Etats-Unis.

Interrogé plus tôt dans la journée dans l’émission Basket Time sur RMC, il n’a pas caché son intention de traverser à nouveau l’Atlantique, dès que possible.

« Je n’ai pas reçu de proposition du tout cet été. Après le 15 juillet, j’étais à l’écoute. Différentes équipes étaient intéressées mais il n’y a jamais eu de proposition. Si on me propose un contrat jusqu’à la fin de la saison, je crois que je retournerai en NBA. Je n’ai aucune prétention financière, le « SMIC NBA » me va pas mal (rires). Mais je ne me ferme aucune porte. Si un club européen me fait une proposition, je l’étudierai. »

Pas intéressé par un poste de sélectionneur

Joueur loué pour son QI basket et son intelligence hors des parquets, Boris Diaw pourrait en tout cas avoir un destin d’entraîneur tout tracé. Mais il balaie cette hypothèse d’un revers de la main, préférant couper du monde du basket pour s’adonner à ses nombreuses passions après la fin de sa carrière.

« Sélectionneur ? Ce n’est pas quelque chose qui pourrait me tenter. Il y a beaucoup de sacrifices pendant une carrière de joueur. Quand je prendrai ma retraite, j’aimerais être assez libre, voyager… Entraîneur ou sélectionneur, c’est à plein temps. »

Il ne reste donc plus qu’à profiter des dernières années de Boris Diaw sur les parquets avant une retraite bien méritée.