Matchs
du soir
Matchs
du soir
ORL
UTH1h00
PHI
CHA1h00
BOS
MIN1h30
CLE
BRO1h30
DET
TOR1h30
MIA
WAS1h30
MEM
CHI2h00
SAS
POR2h00
DEN
LAC3h00
LAL
OKC4h30
Mondial Basket Portrait

Le fabuleux destin des MVP : Dirk Nowitzki, un empereur sans couronne

dirk-nowitzki1

Dirk Nowitzki restera comme le premier MVP européen de l’histoire de la NBA.

Le hic, c’est que ce trophée lui fut remis après l’élimination historique des Mavericks, tête de série n°1, par les Warriors, 8es, au 1er tour des playoffs… Un deuxième traumatisme après l’échec des Finales 2006.

Ça aurait dû être la fête à Dallas. La grosse teuf pour honorer le premier joueur européen récompensé du titre de MVP en NBA. Mais l’Allemand Dirk Nowitzki n’a eu que ses yeux pour pleurer. David Stern était quelque peu embarrassé au moment de remettre le Maurice Podoloff Trophy à un joueur sorti 4-2 au 1er tour des playoffs par la tête de série n°8 (Golden State) après avoir signé une saison à 67 victoires (n°1 à l’Ouest)… L’ailier fort de Dallas avait signé une année de toute beauté. Meilleur scoreur de son équipe (24.6 pts) mais aussi meilleur rebondeur (8.9), le grand blond fut le seul joueur de la Ligue à s’afficher à plus de 50% aux tirs (50.2), plus de 40% derrière la ligne à 3 points (41.6) et plus de 90% aux lancers francs (90.4). La distinction ne se conteste pas. Américain ou pas, c’était lui le meilleur.

Seulement, l’histoire retiendra un tout autre type d’exploit. Une contre-performance dont se serait bien passé le récipiendaire du trophée. Un bide monumental dont le « Kaiser », déjà sonné par l’échec en Finales NBA un an plus tôt (2-4 contre Miami après avoir mené 2-0), ne se relèvera pas totalement. C’est forcément lui qu’on montre du doigt en premier : ses stats chutent de cinq unités en moyenne (19.7 pts), du jamais vu depuis 1982 (Moses Malone).

« A quoi ça sert ?, commenta l’intérieur allemand après la grosse claque. Soixante-sept victoires et tout s’effondre… Quand on m’a annoncé que j’étais MVP, j’étais triste. Triste de devoir regarder tous ces matches de playoffs devant ma télé. J’avais le cœur brisé. »

Il fallut du temps pour effacer l’affront, d’autant que la

remise de la récompense se fit dans la plus stricte intimité. Et pour cause : les Mavericks n’avaient plus de rencontres à disputer… Les photos du lauréat, d’habitude si flashy, montrent un perdant sur fond sombre, portant un costard très strict, sans même l’esquisse d’un sourire. La fierté d’être le premier Européen ainsi désigné aurait pourtant dû l’emporter.

« Le point positif de l’histoire, c’est que les joueurs européens ne sont plus considérés comme de simples coéquipiers. Ils ont un véritable impact sur le jeu et tiennent un rôle important dans cette Ligue. Les précurseurs comme Toni Kukoc ou Detlef Schrempf ont montré la voie. »

Dirk Nowitzki MVP, c’est la récompense du travail avant tout. Le gamin n’était pas un surdoué mais il a su bosser très dur en seconde division allemande sous les ordres de son mentor, Holger Gerschwinder.

« Je suis arrivé aux States à 20 ans tout juste. Je ne suis pas passé par une highschool ni un college américain. Je me demandais même si j’avais le niveau pour la NBA. J’ai bossé, appris beaucoup, en tentant de conserver une motivation et une confiance maximales. »

L’Allemand, qui a aujourd’hui dépassé la trentaine, a obtenu la reconnaissance. Mais il court toujours après ce titre qu’il a quasiment pu toucher du doigt. En 2006, quand Dallas fut à deux doigts de mener 3-0… Eliminé par New Orleans (4-1) au 1er tour des playoffs 2008 puis par Denver (4-1) en demi-finales de Conférence malgré le renfort du vétéran Jason Kidd, il se bat désormais en queue de Conférence Ouest. Une situation qui colle peut-être mieux à ce personnage. Un guerrier trop sensible dans les moments-clés, quand se gagnent les parties décisives.

« Beaucoup de grands joueurs n’ont jamais remporté le titre NBA. Je fais partie de cette catégorie, c’est certain. Mais si je devais retenir le bon côté, c’est que je me sens comme au début de ma carrière. Ma passion est restée intacte. Et j’ai encore quelques saisons devant moi… »

Titre de MVP : 2007

Nombre de matches NBA : 839

Nombre de points en carrière : 19 084




ABONNEZ-VOUS A « MONDIAL BASKET »

1 an d’abonnement (soit 10 numéros) : 32,5 euros

(possibilité de régler en 3 chèques encaissables à un mois d’intervalle)

(pour l’Union Européenne, rajouter 15 euros de frais de port pour un abonnement d’un an. Autres pays : nous consulter)


Votre Nom (obligatoire)

Votre Email (obligatoire)

Sujet

Votre Message

Basket USA

A voir aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles  |  3 commentaires Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>