Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
TOR117
CHI101
OKC105
NYK84
LAL4
LAC11
Humeurs

[Le carnet de route d’Andrew Albicy] New York, New York

Appelé de dernière minute pour pallier le forfait de Rodrigue Beaubois, Andrew Albicy a rejoint l’équipe de France juste au moment où elle s’apprêtait à s’envoler pour l’Amérique du Nord.

Du Canada aux États-Unis, le récent champion d’Europe des moins de 20 ans nous raconte son premier stage au sein des Bleus.

Épisode 3 : New York ! New York !

Samedi matin, réveil à 4h30. Très dur ! Je dois finir mon sac avant de partir à 5h00. Vous imaginez les têtes à mourir de rire qu’on peut avoir, mais bon, c’est comme ça. On prend l’avion pour New York. Perso, c’est la deuxième fois que j’y vais en un mois puisque j’y étais déjà allé en vacances avant d’être appelé pour rejoindre le groupe. Mais c’est toujours un plaisir d’aller dans cette ville. Arrivé sur place, l’hôtel est immense, superbe, enfin la classe, quoi ! Tout ce qu’on aime !

Malheureusement, on n’a pas trop le temps de se reposer, car on doit filer au Rucker Park. C’est marrant, parce que quand tu traverses la ville, tu vois les différences entre les quartiers. Tu passes du chic au ghetto et c’est quand même assez affolant de voir autant de contraste.

On arrive au Rucker Park, un playground mythique. C’est là que jouent les meilleurs joueurs de basket de rue et que le plus grand tournoi de streetball au monde se déroule. C’est énorme d’y être ! En plus, ils ont mis du parquet pour nous, c’est cool. Il y a du monde partout et plein de journalistes. Pendant qu’on s’échauffe sur le terrain, le speaker fait son show. Nous, on reste décontractés et on rigole bien entre nous. Pour faire plaisir au public, on a fait un  peu de jeu sans vraiment défendre. Du coup, c’est parti dans tous les sens, on n’arrêtait pas de dunker. Je pense que les spectateurs étaient contents, ce qui est quand même le plus important dans ce type d’événement.

Après la séance, les journalistes nous ont kidnappés !  haha  Même si c’était plutôt tranquille, répondre à toutes ces questions m’a épuisé. On rentre à l’hôtel, on mange, et enfin, le repos ! Moi, je continue de regarder ma série pendant que les autres dorment. Le soir, on est allé s’entraîner au John Jay College. Juste avant nous, il y avait l’équipe du Porto-Rico. J’ai ainsi pu voir mon ancien coéquipier du Paris-Levallois Monsieur A.D. Vassalo. Toujours le même celui-là ! Pendant l’entraînement, c’est assez difficile de ne pas penser au match à venir contre les États-Unis. C’est pas n’importe qui quand même ! Rajon Rondo, Derrick Rose, j’ai tellement hâte d’y être !  Je me dis que ça va être énorme !

Malheureusement, à la fin de l’entraînement, le coach me dit que je ne joue pas. Je suis trop déçu, mais bon, j’accepte, c’est comme ça, c’est son choix. J’ai déjà énormément de chance d’être là au sein de l’équipe. Pour l’instant, je n’ai pas à me plaindre, même si j’aurais tellement voulu jouer ce match ! C’est la vie comme on dit. En tout cas, j’espère avoir une autre occasion d’affronter les Américains un jour.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *