"Interviews"

Interview Ronny Turiaf : « Kobe Bryant reste le coéquipier qui m’a le plus impressionné »

Ronny Turiaf

Il est l’un des vétérans français en NBA. Depuis maintenant neuf ans, le pivot Ronny Turiaf écume les parquets de la ligue américaine et continue son petit tour des franchises. Aujourd’hui aux Minnesota Timberwolves mais absent pour une durée indéterminée en raison d’une blessure au coude, l’ancien champion NBA a répondu à nos questions avant la rencontre entre son équipe et les Washington Wizards. Lire la suite »

Interview Nicolas Batum : « Le regard et la confiance ont changé depuis l’Euro »

Interview Nicolas Batum

Au lendemain de la jolie victoire à Brooklyn, Nicolas Batum est revenu sur l’excellent début de saison des Blazers avec 9 victoires et seulement 2 défaites, ainsi que sur ses performances individuelles et sa place, toujours aussi importante, à Portland.

Pour l’ailier français, champion d’Europe cet automne avec les Bleus, la saison a bien débuté en battant notamment les Nuggets à Denver, là où les Blazers ne gagnaient plus depuis pas mal de temps. Lire la suite »

Interview Anderson Varejao : « Anthony Bennett est crispé par l’enjeu »

andy

Chouchou du public de Cleveland, Anderson Varejao fait aujourd’hui figure de vétéran chez les Cavs au sein d’un effectif encore très jeune. Nous l’avons rencontré avant le match opposant son équipe aux Washington Wizards. Lire la suite »

Interview Kyrie Irving : « Entre nous, on s’est dit ce qu’on avait à se dire »

kyrie

Avec 41 points à son compteur personnel face aux Wizards, Kyrie Irving  a égalé le meilleur total de sa carrière. Décisif pendant la prolongation, il est revenu sur sa performance et sur la première victoire des Cavaliers à l’extérieur cette saison. Lire la suite »

Interview Kevin Garnett : « J’ai l’impression de ne pas être dans le rythme »

kg

Forcément déçu après la défaite des Brooklyn Nets à Washington, Kevin Garnett est revenu sur la rencontre et le début de saison difficile de son équipe. Morceaux choisis. Lire la suite »

Casspi n’est plus un fantôme

26 pts, 17 rbds et 9 passes compilés en 24 heures face aux Clippers et aux Blazers… Devenu consultant sur Time Warner, Byron Scott doit se sentir penaud devant ces stats. Comment ce Omri là a pu-t-il être Casspi le fantôme sous ses ordres à Cleveland toute la saison passée ? Avec une titularisation en 43 matches et 4 pts de moyenne en 11,7 minutes par match, l’ailier israélien avait « perdu le plaisir » dans l’Ohio. Lire la suite »

Interview Patrick Beverley : « Jouer en Europe fut la meilleure décision de ma vie »

Patrick Beverley

Révélation des playoffs au printemps 2013, Patrick Beverley continue de surprendre depuis les premiers entraînements des Rockets, début octobre. Préféré à Jeremy Lin en présaison et même titulaire pour le premier match, l’ancien Razorback devra néanmoins attendre son retour de blessure pour confirmer sa montée en grade. Lire la suite »

Interview Jermaine O’Neal : « Golden State est prêt à jouer le titre »

« Dis papa, dessine-moi une bague de champion ».

Le fiston de Jermaine O’Neal se moque bien des moutons et des histoires de Petit prince. Lui ce qu’il veut, c’est que son basketteur de paternel ramène le précieux bijou à la maison. Là au moins, le sacrifice de l’éloignement serait justifié. Après dix-sept saisons NBA et cinq équipes différentes depuis 2008, l’ex-All Star s’est laissé convaincre par les Warriors de prolonger sa carrière d’une campagne supplémentaire. Il explique ses raisons à Basket USA. Lire la suite »

Interview Tony Wroten : « On fera tomber d’autres grosses équipes »

woten

Après une première saison difficile à Memphis, Tony Wroten va tenter de lancer sa carrière à Philadelphie. Alors que son équipe réalise un incroyable début de saison, cet arrière hyper athlétique promet que les Sixers n’ont pas fini de faire parler d’eux.

Vous entrez dans votre deuxième saison en NBA après une campagne discrète avec Memphis. Dans quel esprit abordez-vous votre année de sophomore ?

Je suis très motivé à l’idée de rejoindre une nouvelle franchise. Ma première saison ne s’est pas forcément déroulée aussi bien que j’aurais pu le souhaiter mais c’est la vie et je ne regrette en rien mon expérience à Memphis. Avec les Sixers, nous avons un groupe extrêmement jeune et nous avons l’avenir devant nous. Nous devons d’abord nous forger une réelle identité mais nous sommes motivés à l’idée de devenir dans les années à venir un candidat au titre.

Mais avant de viser le titre, la saison qui arrive s’annonce longue et difficile, et tous les observateurs vous voient finir bons derniers de toute la ligue. Est-ce une source de motivation pour vous ?

Bien sûr ! Notre objectif est de remporter le plus de matchs possibles cette année et nous allons nous battre soir après soir, comme nous l’avons fait dès mercredi face à Miami. Nous ferons tomber d’autres grosses écuries, vous pouvez me croire. Nous ne voulons absolument pas finir derniers de la ligue !

Sur le plan personnel, on vous a vu jouer un rôle majeur en sortie de banc lors du premier match face au Heat. Quels sont vos objectifs pour cette saison ?

Je veux avant tout aider l’équipe à gagner et me mettre au service du collectif. J’espère jouer le plus possible bien entendu et apporter des minutes de qualité en sortie de banc. Attaque, défense, je suis prêt à me donner à fond sur chaque possession pour prouver que je peux devenir un joueur majeur en NBA.

Comment se passe votre intégration au sein de l’effectif ?

L’équipe a beaucoup changé et seuls quelques cadres étaient déjà là par le passé comme Evan Turner, Thaddeus Young ou mon ami Spencer Hawes. Il nous faudra du temps pour arriver à développer des automatismes mais tout le monde se donne à fond à chaque entrainement et nous avons déjà franchi plusieurs paliers lors du « training camp ». Je m’entends très bien avec tout le monde et suis impatient de jouer avec tous mes coéquipiers.

Enfin, pour finir, comment avez-vous vécu le match de Michael Carter-Williams face à Miami ?

Michael était absolument incroyable. Je savais qu’il était un excellent joueur pour l’avoir vu jouer à plusieurs reprises avec Syracuse, mais je mentirai si je vous disais qu’il ne m’a pas scotché pendant toute la partie. Il a livré le match parfait pour sa toute première rencontre. Mais j’avais senti qu’il était dans la « zone ». Il était comme possédé avant le coup d’envoi dans le vestiaire et semblait vraiment très concentré. J’espère qu’il pourra tenir le rythme tout au long de la saison car il a placé la barre très haut et tout le monde voudra le suivre à présent.

Propos recueillis à Washington.

Boris Diaw répond aux lecteurs de Basket USA

Boris Diaw

Capitaine des champions d’Europe, Boris Diaw n’a quasiment pas fait de pause après le sacre de Ljubljana. Lien de cause à effet ou simple coïncidence, l’ailier des Spurs confirme depuis deux matches son agressivité de l’Euro avec 14 pts de moyenne.

Décisif dans la victoire face aux Lakers avec 11 pts dans le dernier quart temps, « Babac » était d’humeur joviale mais pas non plus euphorique pour répondre à vos questions. Nous en avions choisi quinze, mais le départ du bus pour l’aéroport (direction Portland) ne nous en a laissé que douze. On vous laisse trouver la question bonus d’un lecteur spécial et bien averti de Busa, caché sous son pseudo… Lire la suite »