"Previews"

[Preview] Team USA – Serbie : l’heure de la vraie revanche a sonné !

durant-team-usa

On prend les mêmes et on recommence ! Comme au Mondial 2014, en Espagne, les Etats-Unis et la Serbie se retrouvent en finale. Cette fois-ci, c’est aux Jeux olympiques, et pour les hommes de Sasha Djordjevic, c’est donc l’heure de la revanche. Milos Teodosic et les siens n’ont pas oublié la fessée reçue en septembre 2014 : -37 ! Une véritable humiliation alors qu’ils avaient débuté le match comme il le fallait, avant de s’écrouler sous la puissance et la vitesse des coéquipiers du futur MVP, Kyrie Irving. Lire la suite »

[Preview] France – Team USA, un énorme défi avant le quart de finale

kyrie-irving

Il y a quelques jours, la perspective du dernier match de poules entre la France et les Etats-Unis (19h15, France Ô/Canal+ /Canal+ Sport) n’avait pas grand chose de réjouissant pour les Bleus. Lire la suite »

[Preview] France – Venezuela, pour confirmer le quart et les intentions

john-cox

Vainqueur d’un match sur trois dans ce tournoi olympique et 22e nation au classement FIBA, la sélection du Venezuela représente un adversaire supposément facile pour les Bleus. Après sa victoire à la Pyrrhus face à la Serbie, l’Equipe de France doit néanmoins confirmer son accession en quart de finale en s’imposant face au Venezuela.

Ou, au pire, en perdant de 12 points ou moins…

Et puis, surtout, il faudra garder le rythme pour l’ultime match de poules, face à la montagne américaine. Tout en confirmant les meilleures intentions des deux dernières rencontres, notamment sur le plan défensif. Lire la suite »

[Preview] France – Serbie, des retrouvailles pour la 3e place !

miroslav-raduljica

La déconvenue face à l’Australie désormais digérée après une victoire convaincante contre la Chine, les Bleus s’attaquent à leur match au sommet ce soir (19h15) face à la Serbie.

Alors que Team USA et l’Australie se disputeront sans doute la première et la deuxième place du groupe A dans la soirée (00h00), la France et la Serbie ne peuvent de leur côté plus espérer que la troisième et la quatrième places. Ce qui pose dilemme pour les deux formations, dans la mesure où le vainqueur de ce match sera logiquement dans la partie « américaine » du tournoi final… et donc avec une forte chance de croiser Team USA en demi-finales.

Défaits à trois reprises par la troupe de Sasha Djordjevic en préparation (à Paris, à Belgrade et en Argentine, à Cordoba), les Bleus devront réaliser leur meilleur match de l’année, rien de moins… Lire la suite »

[Preview] France – Chine, victoire et réaction obligatoires

zhelin-wang

Après la grosse déconvenue face à l’Australie, les Bleus affrontent cette nuit (3h30) une équipe de Chine qui est plus qu’à leur portée. À part pour Yi Jianlan et Zhou Qi, la sélection asiatique ne dispose en effet pas de joueurs référencés. Au contraire, elle fait partie des équipes vouées à « gagner un match ou deux » d’après l’un des leurs, Zhou Peng, et terminer aux dernières places du tournoi olympique.

L’occasion idéale pour se relancer pour l’Equipe de France. Appelé de ses voeux depuis la fin de la préparation, il faudra un réveil défensif de la part des joueurs de Vincent Collet. Complètement apathiques, et bien secoués par la dureté australienne, les Bleus nous doivent une revanche dans l’engagement et l’intensité. Lire la suite »

[Preview] France – Australie, un match d’ouverture délicat

andrew-bogut

Pour leur premier match depuis la fameuse demi-finale olympique de Sydney en 2000, Français et Australiens croisent à nouveau leurs routes aux JO, cette fois, en match d’ouverture. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les Bleus ne l’abordent pas dans la plus grande sérénité après trois défaites consécutives contre l’Argentine, la Croatie et la Serbie.

En face, Patty Mills a de grandes ambitions pour son équipe mais l’escouade australienne a également connu une phase de préparation compliquée, avec de larges défaites face à la Lituanie et le Brésil. Andrew Bogut tout juste de retour, les Boomers n’en restent pas moins un adversaire très dangereux, capable de jouer physique et de mettre une grosse pression défensive.

C’est un vrai combat qui va attendre l’équipe de Vincent Collet pour ce premier plongeon olympique.
Lire la suite »

[Preview] Jeux Olympiques : l’Espagne en danger dans le groupe B ?

pau-gasol2

Les Jeux Olympiques débutent aujourd’hui et se déroulent jusqu’au 21 août à Rio. Très attendu, le tournoi de basket commencera à partir de demain et s’articulera autour de deux groupes. C’est l’occasion de présenter les forces en présence avec le groupe B, dont le niveau est particulièrement relevé et si l’Espagne semble un ton au-dessus, elle n’aura pas la même marge d’erreur que par le passé face à des adversaires aussi complets que la Lituanie, l’Argentine, le Brésil ou la Croatie.

*****

ESPAGNE

Effectif : Sergio Rodriguez, Juan Carlos Navarro, Rudy Fernandez, Nikola Mirotic, Pau Gasol, Ricky Rubio, Jose Calderon, Sergio Llull, Alex Abrines, Victor Claver, Felipe Reyez, Willy Hernangomez
Coach : Sergio Scariolo

Double médaillée d’argent en titre, l’Espagne se présente à Rio avec un statut en baisse. Sur le papier, l’équipe est toujours l’une des plus impressionnantes des Jeux Olympiques et il ne fait aucun doute qu’elle reste un candidat à la finale : championne d’Europe l’an passé, elle est ce qui se fait de mieux sur ce continent. Néanmoins, en 2008 et surtout 2012, l’Espagne espérait faire vaciller l’édifice américain, ce qu’elle a réussi à faire sans pour autant remporter la victoire finale.

Cette année, ce sera plus compliqué : l’effectif est vieillissant et nombre de ses athlètes disputent leur dernière compétition olympique, voire leurs derniers matchs internationaux. À 36 ans, Juanca Navarro n’a plus la même dimension que par le passé. En difficulté en NBA, Jose Calderon ne brille plus sur la scène internationale et si Pau Gasol a démontré l’été dernier qu’il était l’un des plus beaux joueurs FIBA, il s’est présenté à court de forme en préparation, un fait inquiétant.

La profondeur de banc est aussi moins impressionnante que par le passé et la sélection ibérique comptera sur ses jeunes, Alex Abrines et Willy Hernangomez, pour apporter un coup de fouet. À l’intérieur, ce sera plus faible qu’auparavant, surtout en l’absence de Marc Gasol. Malgré tout, le noyau dur de ce groupe joue ensemble depuis plus de quinze ans, le fond de jeu est là et l’Espagne revendiquera sa place sur le podium.

****

LITUANIE

Effectif : Mantas Kalnietis, Renaldas Seibutis, Jonas Maciulis, Paulius Jankunas, Jonas Valanciunas, Vaidas Kariniauskas, Marius Grigonis, Adas Juskevicius, Mindaugas Kuzminskas, Domantas Sabonis, Antanas Kavaliauskas, Robertas Javtokas
Coach : Jonas Kazlauskas

Moins en vue entre 2008 et 2012, la Lituanie est redevenue une nation de premier plan en basket à l’image de ses deux médailles d’argent consécutives à l’Eurobasket. Cette année, c’est l’un des plus gros outsiders de la compétition. Sa combinaison de jeunesse et d’expérience, de qualités athlétiques et de taille (pas un joueur à moins d’1m94, six joueurs à 2m05 ou plus), en fait l’une des équipes les plus dangereuses du tournoi dans le sillage de Jonas Valanciunas, auteur d’une grosse saison chez les Raptors. Le pivot sera aidé du neo-Knick, Mindaugas Kuzminskas, excellent cette saison à Malaga (12 pts à 48.6%, 3.4 rbds en 21.3 min en Euroleague) mais aussi de joueurs rompus au niveau international, comme Renaldas Seibutis, Jonas Maciulis ou Mantas Kalnietis, meneur limité mais toujours très solide en sélection.

La plus-value viendra peut-être de Domantas Sabonis, futur joueur du Thunder et fils d’Arvydas. Très bon et juste en préparation, son talent et sa polyvalence pourraient l’amener à exploser dès cet été. Sous les ordres d’un des meilleurs coachs du giron européen, la Lituanie peut elle aussi prétendre au podium.

ARGENTINE

Effectif : Facundo Campazzo, Manu Ginobili, Andrès Nocioni, Luis Scola, Marcos Delia, Nicolàs Laprovittola, Carlos Delfino, Patricio Garino, Nicolàs Brussino, Gabriel Deck, Leonardo Mainoldi, Roberto Acunà
Coach : Sergio Hernandez

Médaillée d’or en 2004, de bronze en 2008, l’Argentine n’a peut-être plus sa flamboyance des années 2000 mais le retour en sélection de Manu Ginobili et la présence des trois autres cadres, Andres Nocioni, Luis Scola et Carlos Delfino, lui permettent de conserver des ambitions élevées pour ces Jeux.

En pleine transition de génération, l’Argentine aborde cette compétition sans pression mais avec la volonté de glaner une dernière médaille à ses vétérans. Il y a, là aussi, du talent à tous les postes et même si certains joueurs sont plus limités, tels que Campazzo ou Laprovittola, ils savent se magnifier dans le système de Ruben Magnano. La circulation de balle argentine ouvre énormément d’espaces à ses joueurs, notamment à trois-points, et on a vu contre la France que lorsqu’ils étaient en réussite, l’Argentine était très difficile à manoeuvrer.

C’est aussi une équipe rompu aux joutes physiques, capable de vice, des clés importantes pour les fins de match serrées. Ce sera peut-être un peu court pour une médaille mais l’Argentine vendra sa peau chèrement.

***

CROATIE

Effectif : Roko Ukic, Bojan Bogdanovic, Mario Hezonja, Dario Saric, Miro Bilan, Rok Stipcevic, Krunoslav Simon, Filip Kruslin, Luka Babic, Zeljko Sakic, Marko Arapovic, Darko Planinic,
Coach : Aleksandar Petrovic

Non qualifiée en 2012, la Croatie revient aux Jeux Olympiques avec des rêves de grandeur retrouvés. Décevante lors des compétitions européennes, hormis une 4e place en 2013, la sélection croate a souvent eu du mal à conjuguer son talent avec un niveau d’exigence et de rigueur élevés. Maintenant que certains de ses joueurs arrivent ou sont arrivés à maturité, notamment Dario Saric et Bojan Bogdanovic, elle peut prétendre à jouer les trouble-fêtes dans ce groupe B.

Le futur joueur des Sixers n’a cessé de démontrer cette saison, mais aussi en préparation, pourquoi il était le plus beau joyau du circuit européen. Sa polyvalence, sa lecture du jeu, ses facultés au poste mais aussi sa dureté physique font de lui un joueur très difficile à arrêter et mentalement, il grandit à vitesse grand V.

En progression cette saison à Brooklyn, Bojan Bogdanovic est capable de prendre feu sur n’importe quel terrain du monde. Comme la Croatie dispose d’autres shooteurs de série, tel que Krunoslav Simon, mais aussi de joueurs de taille et rugueux (Miro Bilan, Darko Planinic), elle peut répondre à la plupart des défis adverses. Il lui faudra cependant faire preuve de concentration, une lacune récurrente mais en terme de talent, tout est là.

BRÉSIL

Effectif : Raul Neto, Leandro Barbosa, Alex Garcia, Nene Hilario, Cristiano Felicio, Marcelinho Huertas, Rafael Luz, Vitor Benite, Marquinhos Souza, Guilherme Giovannoni, Augusto Lima, Rafael Hettsheimer
Coach : Ruben Magnano

Cinquième en 2012 et hôte de la compétition cette année, le Brésil se présente avec un effectif très intéressant : il y a du talent à la mène avec des joueurs habitués au jeu FIBA et ce niveau, de l’expérience et de la taille. Comme l’Argentine, nombre de ses cadres vieillissent (Huertas, Barbosa, Garcia et Hilario) mais dans le contexte du jeu FIBA, l’âge est souvent plus un avantage qu’un défaut. D’ailleurs, les jeunes frappent à la porte : Raul Neto et Cristiano Felicio en tête, tous les deux très précieux en préparation. Ce dernier a d’ailleurs rapidement fait oublier Anderson Varejao, blessé de dernière minute.

Invaincu lors de ses matchs de préparation, le Brésil aura à coeur de briller devant son public et les derniers Jeux de ses stars. Il lui manquera peut-être un peu de densité sur les ailes et de tir extérieur mais elle peut largement compenser par sa dureté physique et l’aide de la salle.

Même si elle est plus faible sur le papier que l’Espagne, la Lituanie ou l’Argentine, elle peut faire des coups, surtout à domicile.

**

NIGERIA

Effectif : Ben Uzoh, Chamberlain Oguchi, Michael Gbinije, Ike Diogu, Ekene Ibekwe, Michael Umeh, Josh Akognon, Ebi Sere, Andy Ogide, Stan Okoye, Alade Aminu, Olaseni Lawal
Coach : William Voigt

Ce n’est pas le talent qui manque normalement au Nigeria mais malheureusement, plusieurs joueurs ont décidé de se retirer des Jeux Olympiques, dont Al-Farouq Aminu et Festus Ezeli. Ekpe Udoh et le vétéran Olumide Oyedeji ne sont pas non plus dans le groupe et c’est avec un effectif remanié que le coach américain Will Voigt se présente aux Jeux.

Dans ces conditions, il est difficile d’attendre des résultats du Nigeria mais qu’on ne s’y trompe pas : grâce à certains de ses talents individuels et la qualité athlétique du groupe, elle peut présenter pas mal de problèmes à ses adversaires. Le feu-follet Chamb Oguchi est capable de grosses séries, le second tour de draft Michael Gbinije est un joueur très complet et talentueux tandis que d’autres comme Alade Aminu, Josh Akognon, Ike Diogu ou Ben Uzoh sont des joueurs de haut niveau.

Comme souvent, c’est l’académie de jeu et l’absence de véritable collectif qui manqueront au Nigeria mais si le groupe se concentre sur la défense, un secteur où elle a les armes pour lutter, la sélection pourra prendre un match dans le groupe B. Si elle en prend deux, ce tournoi sera une réussite.

Le programme télévisé du groupe B

DIMANCHE 7 AOÛT

19h15 : Brésil-Lituanie (H) France Ô/Canal+/Canal+ Sport

MARDI 9 AOÛT

03h30 : Argentine-Croatie (H) FranceÔ/Canal+ Sport

JEUDI 11 AOÛT

03h30 : Lituanie/Argentine (H) France Ô/Canal+ Rio

SAMEDI 13 AOÛT

19h15 : Brésil/Argentine (H) France Ô/Canal+

00h00 : Espagne/Lituanie (H) France Ô/Canal+ Sport

LUNDI 15 AOÛT

19h15 : Brésil/Nigéria (H) France Ô/Canal+ Sport

22h30 : Lituanie/Croatie (H) France 4/Canal+ Rio

01h00 : Espagne/Argentine (H) France Ô/Canal+ Sport

[Preview] Jeux Olympiques : la France face à Team USA et la Serbie

Préparation TQO - France Serbie

Les Jeux Olympiques se tiendront du 5 au 21 août à Rio. Très attendu, le tournoi de basket débutera à partir du 6 août et s’articulera autour de deux groupes. C’est l’occasion de présenter les forces en présence avec le groupe A, très dense avec les États-Unis, la Serbie, la France, l’Australie, la Chine et le Venezuela. Lire la suite »

Le guide complet de la Summer League de Las Vegas (8 au 18 juillet)

usa-today-8696374.0

Les ligues d’été d’Orlando et d’Utah sont désormais bouclées (ou quasi). Les amuses bouches avalés, voici le plat de résistance de l’été NBA. La ligue d’été de Las Vegas, c’est un sacré barnum avec pas moins de 24 équipes et une foule de décideurs qui discutent en coulisses, en prévision de l’année prochaine, mais plus encore. Lire la suite »

Manille, Turin, Belgrade… La preview des différents Tournois de Qualification Olympique

tony-parker

C’est aujourd’hui que s’ouvrent les TQO de Belgrade et Turin. En attendant le premier match de l’Equipe de France, demain à 15h face aux Philippines, BasketUSA vous propose d’essayer de comprendre les trois tournois qui délivreront leur verdict les 9 et 10 juillet prochains.

Comme la Russie, la Lituanie et le Nigéria en 2012, il n’y aura que trois places pour les vainqueurs de chaque tournoi. Pour une place aux Jeux Olympiques, rien de moins… Lire la suite »